choisir son alarme

Elle permet de dissuader, de gêner et d’alerter quand une infraction ou tentative d’infraction est commise.


Pour éviter les cambriolages, la première protection d’une habitation, d’un local professionnel, d’un périmètre, etc. est la dissuasion. La sirène est l’outil de dissuasion par excellence d’un système d’alarme : à la vue d’une sirène extérieure, le cambrioleur peut modifier ses projets et se mettre à chercher une cible plus facile.

La sirène extérieure informe immédiatement les cambrioleurs potentiels à quelle marque et modèle de système d’alarme ils ont affaire (pour les systèmes sans fil). Un système d’alarme de qualité fera donc fuir la plupart des cambrioleurs, ce qui ne sera potentiellement pas le cas avec des systèmes d’alarmes moins qualitatifs et qui offrent une faible résistance au sabotage.

Le déclenchement d’une sirène fait fuir l’intrus dans la majorité des cas, il est donc primordial d’en intégrer une ou plusieurs dans votre système de protection. Si elle est bien placée, la sirène d’alarme doit dissuader, gêner et alerter. C’est à la sirène que revient le rôle important d’avertir les occupants d’une habitation, le voisinage, des promeneurs, (etc.) d’un danger ou d’une anomalie. En cas d’absence des propriétaires, le transmetteur téléphonique / IP les avertira par un appel téléphonique ou/et une notification sur leur smartphone.

Comment choisir sa sirène ?

Pour bien choisir sa sirène, il ne suffit pas de lire les nombreux articles sponsorisés que vous trouverez sur le net et qui n’ont pour unique but que de vous vendre un modèle plutôt qu’un autre : avec un système d’alarme sans fil, vous n’aurez pas forcément d’autre choix (sauf bricolage souvent coûteux) que d’opter pour les modèles de sirènes proposés par le fabricant. Les différents critères que nous allons vous exposer pourront faire pencher la balance quant au choix d’un système d’alarme et pas d’un autre. En revanche, avec les systèmes d’alarmes filaires, vous pouvez faire ce que vous souhaitez en combinant facilement une centrale d’une certaine marque et une sirène d’une autre marque.

Puissance et modulation sonore

Un critère important à prendre en compte dans votre choix est la puissance sonore, exprimée en décibels (dBA). Le son émis par la sirène permet de prévenir le voisinage mais aussi d’empêcher le cambrioleur d’entendre si du monde arrive de l’extérieur (les occupants, le voisinage, la police…), ce qui va augmenter naturellement son stress, le gêner pendant son méfait, et l’entraîner à quitter théoriquement plus rapidement les lieux. Les sirènes ont une puissance sonore généralement comprise entre 80dB et 116dB. L’échelle du décibel étant logarithmique, il ne faut pas se fier à des valeurs en apparence très proches : la puissance sonore est doublée entre une sirène ayant une puissance de 80 dB et une autre ayant une puissance de 83dB.

La puissance sonore ne fait pas tout : certaines sirènes en apparence plus puissantes sont pourtant moins stressantes pour les oreilles: la modulation de fréquence du signal ainsi que la fréquence utilisée, propre à chaque modèle de sirène, joue un rôle très important. Pour information, l’oreille humaine est sensible aux fréquences comprises entre 1.4 et 5 kHz. Voici pour exemple, deux modulations Diagral et Ajax :

Modulation sirène Ajax StreetSiren

Dissuasion lumineuse

Autre élément permettant d’alerter: le flash lumineux. A l’extérieur, privilégiez une sirène qui intègre un flash lumineux. Elle permettra de situer rapidement d’où vient l’alerte en indiquant les coordonnées précises de votre maison.

Sirène extérieure Diagral Diag57AAX.

Autoprotection

La capacité d’une sirène à résister aux actes de sabotage est déterminante dans son choix : pour ne pas être dérangés, les cambrioleurs peuvent s’attaquer à la sirène extérieure pour la rendre inopérante (projections de produits divers, arrachement, ouverture du boîtier, casse, brouillage radio..). Dans le cas d’un système d’alarme sans fil, privilégiez les sirènes autonomes qui savent se déclencher seules en cas de brouillage radio. C’est le cas par exemple, chez Daitem et Diagral depuis peu avec le modèle DIAG57AAX. La liste s’amplifie, en effet Ajax vient tout juste de passer le cap sur leur StreetSiren Superior.

Sur tous les systèmes d’alarmes sérieux (généralement certifiés NFA2P ou EN50131), les autoprotections à l’ouverture du boîtier et à l’arrachement seront présentes.

Privilégiez une sirène disposant d’un boîtier solide (plastique ou aluminium). Pour comparer, le poids est déjà un bon indicateur : les sirènes légères sont généralement moins résistantes à la casse. 

Comment bien installer une sirène ?

La première chose à faire quand on souhaite installer une sirène est de choisir un lieu qui soit visible au maximum et inaccessible à un cambrioleur sans échelle : privilégiez donc un lieu en hauteur (4m minimum) et qui donne sur la rue ou sur un lieu de passage visible. Si possible, protégez votre sirène avec un détecteur de mouvement extérieur

La fixation de la sirène ne doit pas être négligée : fixez-la sur un support plat et résistant, éviter les supports métalliques.

Le cas des centrales/sirènes

Certains systèmes d’alarme disposent d’une centrale qui intègre une sirène. C’est à la fois un avantage (l’ajout d’une sirène intérieure augmente le stress du cambrioleur) mais aussi un inconvénient : en cas d’alerte sonore, le cambrioleur pourra identifier où se trouve la centrale. Fixez donc toujours votre centrale dans un lieu inaccessible sans échelle et protégez la toujours au minimum avec un détecteur de mouvement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur [Ctrl] + [Entrée] ou par un appuie long sur mobile.
Par avance merci.
🤝

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d'orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :